Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
/ / /

LE MONDE VEGETAL QUI ACCOMPAGNE

 

MA VIE PERSONNELLE ET SPIRITUELLE


 


LES ORCHIDEES. Toutes ! Je les aime toutes ! Ces fleurs délicates me ravissent des mois durant (4 à 6 mois) et refleurissent quand elles le veulent pour me ravir à nouveau avec une surprise en plus… car je redécouvre leurs formes et leurs couleurs !  Les orchidées offrent leurs élixirs tout comme d’autres végétaux. ( en vente entre autre dans la boutique Astrellia à Paris).

 

Une de mes orchidée à refleuri et s’est parée de 24 fleurs blanches *(photo) Je n’ai jamais lu de livre sur les soins aux orchidées. Je fais tout à l’intuition et n’utilise aucun engrais. Juste de l’AMOUR, encore de l’Amour et un peu d’eau filtrée…  je les regarde, les honore pour leur beauté et leur présence dans ma maison !


 


LES FLEURS dans la nature et aussi toutes les fleurs coupées. Toutes !

 

LES ROSES en particulier ! Je suis très heureuse de les regarder « mille fois » par jour et les remercie d’être là. J’honore leur existence éphémère à chaque instant car elles embellissent ma maison, mon temple, mes sens. Je m’en occupe en conscience, dans le recueillement silencieux je leur parle, honore l’eau qui les baignent. Je remercie Mère Nature de tant de merveille. (Savez vous que la rose vie longtemps quand sa tige est coupée en diagonale et baignée dans beaucoup d’eau ? Et aussi qu’elle adore être au frais durant la nuit !)

Les fleurs vivent très longtemps chez moi… Est-ce l’Amour, la musique ambiante, les regards de joie… ou les mots murmurés… ?

Lorsque leur vie se termine, je les remercie encore une dernière fois et les mets avec respect, sans culpabilité ni regret dans la poubelle… et mieux encore sur le tas de végétaux qui forment le composte ! Ainsi sont les cycles et la vie !



LES PLANTES VERTES appelées LES CRASSULAS


Plantes dodues ou encore grasses, les feuilles d’un vert souvent foncé (il y a plusieurs variétés) sont arrondies. Ces formes généreuses semblent donner, offrir, distribuer leur douceur autour d’elles… Les Crassulas sont très utilisées en Feng shui (art de vivre en harmonie dans nos espaces de vie). Elles ont, dit-on, la capacité d’absorber les énergies négatives (humeurs, émotions…) et de les transformer en énergie positives renvoyées avec la douceur d’une mère aimante !  Lorsqu’elles sont très développées elles se démultiplient (pied) et redonnent des branches à replanter. Ainsi sont les cycles de la vie !

 

 

 

 



 

LES ARBRES.

 

 

TOUS bien sûr font partie intégrante de ma vie!  Les FICUS benjamina de BALI m’ont subjugué par leur taille et leur « présence » majestueuse.  Sur « l’Ile des Dieux » ces arbres sont sacrés, honorés. Ils sont souvent au pied d’une source toute aussi sacrée. Certains ont 1800 ans, comme celui de la photo. * Celui qui est dans ma maison est tout aussi sacré pour moi ! Il ne  mesure « que » 2 mètres 50 et sa « présence » ne passe pas inaperçue. Je le regarde et suis ravie de le « Voir » de mes yeux et de mon coeur… Vous savez, cette manière étonnante de ne plus voir ce qui nous entoure, nos objets familiers, la décoration ! Et pour le pas qui nous entraîne à ne plus « voir CEUX qui nous entourent »….

 

Je remercie et honore le plus souvent possible tous les  végétaux qui m’entourent, me font vivre respirer et…me nourrissent. Pour cela j’ai édifié un autel « laïque » où sont à l’honneur le blé et le riz ! (avec un représentant du monde animal et minéral) Je mange beaucoup de riz depuis mon enfance en Iran… Alors j’ai eu la chance d’aller prier la Déesse du RIZ dans les rizières en terrasses de Bali. Merveilleux souvenir que de chanter des mantras et d’entendre mon prénom Valérie comme jamais je ne l’avais entendu ! « Vallée du riz », qui se dit Lembah Padi  en Balinais.

 

 

LA SAUGE EN FEUILLES SECHEES ou smudge.(bâton de fumigation).  Elle permet d’assainir les lieux qui doivent retrouver un bon niveau énergétique. Purification dans les rituels chamaniques.

 

 

LES ENCENS NATURELS OU LES RESINES à mettre sur un charbon. Pour une « grande » purification d’un lieu, le BENJOIN NOIR de Sumatra est parfait ! Beaucoup de différentes résines sont disponibles, pour des fonctions ou des senteurs aussi variées que le nombre d’encens naturels en bâton. (Tibétain, indien, japonais…)

 

NE PAS OUBLIER QU’AERER LARGEMENT LES LIEUX DE VIE ET DE TRAVAIL EST INDISPENSABLE A UNE BONNE HYGIENE ET A L’EQUILIBRE ENERGETIQUE DES IONS + ET - .

(On peut aussi mettre une lampe de sel (rose) qui offre une fonction d’assainissement de l’atmosphère)

 

 

 

L’AROMATHERAPIE. En diffusion, ou en traitement adapté par un aromathérapeute OU NATHUROPATHE confirmé. (Certaines HuilesEessentielles ne doivent en effet pas être prisent sans recommandations préalables).

 

 

LA PHYTOTHERAPIE, avec un naturopathe, et les remèdes de « Grand-Mère » à nouveau comme une évidente solution d’avenir !

 

 

LES ELIXIRS FLORAUX DU DOCTEUR BACH. 38 remèdes naturels correspondant à 38 états d’esprit négatifs chez l’homme, à la fois causes premières de la maladie et obstacles au rétablissement de la santé.


« La maladie n’est ni cruauté, ni punition ; elle est en tout et pour tout un correctif dont se sert notre âme pour nous indiquer nos défauts, pour nous éviter des erreurs plus importantes, pour nous empêcher de provoquer encore plus de dégâts – et pour nous ramener sur le chemin de la vérité et de la lumière que nous n’aurions jamais dû quitter . » Edward Bach

 

 

 



Mon livre préféré… ma « bible » !

 

 


« LES ESSENCES DE FLEURS DU DOCTEUR BACH

   ET LES ELIXIRS DE CHRISTAUX »

Parimal Danielle TONOSSI  éd. Recto Verso

 

Et aussi :

 

« LES 38 QUINTESSENCES FLORALES DU Dr EDWARD BACH »

Mechthild SCHEFFER  éd. Librairie de Médicis

 

 Et beaucoup d’autres élixirs d’Auteurs/Chercheurs/Découvreurs qui ne manquent pas d’inspiration et d’espèce à honorer sur notre belle planète Terre)

 

 


 

 

 

« Les végétaux » m’aident à rester en bonne santé et me permettent de me soigner si nécessaire.

 

 

*Voici un efficace mélange de plantes pour soigner le rhume et les refroidissements.

 

Faire une infusion de THYM. (frais ou sec).

Râper de la racine de GINGEMBRE. (Plutôt plus que moins !)

Mettre 3 clous de GIROFLE.

Mettre un bâton de CANELLE.

Hors du feu, ajouter du jus de CITRON et du miel.

 

Buvez plusieurs fois par jour, c’est assez magique pour ma famille et moi-même !

 

 

 

*Voici une tisane efficace contre la très désagréable « gastro ».


Faire une tisane de LAURIER. Boire plusieurs fois tout au long de la journée.


ATTENTION ! AUCUNE DE CES COMPOSITIONS « NATURELLES » NE REMPLACE L’AVIS D’UN MEDECIN.

 

 

LES GRAINES GERMEES.

 

 « Ces petites graines qui sommeillent n'attendent qu'une chose, d'être réveillées, pour nous offrir leur grand potentiel de vitalité.
Elles sont si généreuses, il serait dommage de ne pas en profiter ! »  Luce ROY


Luce ROY
Naturopathe,
irrigation du côlon, animatrice de l'école de rêves Nicole Gratton, Méthode NAET, Métakinébiologie

 

 



La germination

 


Pour commencer il est plus facile de faire germer la luzerne (alfalfa). Une fois bien maîtrisée, on peut continuer avec les lentilles vertes, le fenugrec et un mélange de graines vendu en magasin diététique. Attention, certaines graines contiennent un mucilage comme la moutarde, le cresson, le lin et ne peuvent germer de cette façon.

 

 

Choix du bol : un saladier en verre fera l’affaire.

Les graines prennent beaucoup de volume en germant.


Les graines : avant la germination, conserver les graines au réfrigérateur

Ingrédients

2c. à soupe de graines de luzerne


Préparation

• Faire tremper une nuit les graines dans un bol avec suffisamment d’eau froide. Les graines doivent être complètement dans l’eau. Il est possible que certaines flottent à la surface. Bien mélanger. Les graines qui le lendemain sont toujours à la surface peuvent être retirées, elles ne germeront pas. Il y a toujours une petite quantité de graines qui ne germent pas.

 

• Le lendemain matin, rincer les abondamment à l’eau froide

 

Utiliser un tamis assez fin pour que les graines ne passent pas par les trous.

 

• Bien égoutter et remettre dans le bol propre sans résidu d’eau. Les graines sont maintenant humides mais sans eau dans le bol.

 

• Recouvrir le bol totalement d’un linge humide.

 

• Laisser le bol sur un comptoir, sur une table. Un endroit où vous ne risquez pas de les oublier.

 

• Le soir répétez l’opération. Bien rincer à nouveau à l’eau froide et bien égoutter. Repositionner un linge humide sur le bol comme précédemment.

 

• Faire cette opération de rinçage et égouttage matin et soir pendant environ 5 jours. Selon la température de la pièce, les graines germeront plus ou moins vite.
• Les derniers jours, recouvrir que le dessus du bol en verre, de cette façon les graines verront la lumière et verdiront.

 

• Au dernier rinçage, de petites coques brunâtres se détacheront, ce sont des téguments.

 

• Pour retirer ses coques, lors du dernier rinçage, laisser les graines germées dans le bol et remplissez d’eau froide. Les coques flotteront à la surface. Récupérer les téguments avec un petit tamis.

 

Attention de ne pas les évacuer dans le lavabo, ils finiront par boucher vos tuyaux.

 

• Conserver vos graines germées au réfrigérateur dans un bol. Mettre un papier essuie-tout avant de fermer le bol avec une pellicule plastique. Cela permet de récupérer l’humidité et les graines se conserveront plus longtemps de cette façon.

 

• Truc : lorsque les graines ont quelques jours, mettre de l’eau dans le saladier, plonger et bien agiter le tamis avec les graines pour les aérer, les démêler.

 

À consommer sans modération. Vos graines peuvent se garder facilement une semaine.
Un petit rinçage au bout de 5-6 jours leur donneront un coup de jeunesse.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0