Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 16:07



"Tous les matérialistes qui n’ont jamais rien fait pour rendre leur monde intérieur habitable, ne pensent qu’à aller se distraire à l’extérieur. Dès qu’ils se retrouvent seuls avec eux-mêmes, ils s’ennuient, c’est la misère. Le spiritualiste, au contraire, a si bien su ordonner, embellir son monde intérieur qu’il n’y manque rien : la poésie, les couleurs, la musique… Toute la beauté est là, et il souffre quand il est obligé de « sortir » et d’abandonner cette beauté.

 


Alors maintenant, réfléchissez …

 

- Combien de temps êtes-vous avec les autres ? Quelques minutes, quelques heures.


- Et combien de temps êtes-vous avec vous-même ? Sans cesse, jour et nuit.

 

- Eh bien, ne trouvez-vous pas qu’il est beaucoup plus important d’améliorer l’endroit dont vous ne sortez jamais ?

 

- Pourquoi laissez-vous votre espace intérieur délabré comme un taudis, une mansarde où les vitres sont cassées, où les araignées se promènent au plafond, où les souris s’en donnent à cœur joie ?"

 

 

A méditer

 

Partager cet article

Repost 0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 15:28

Une veille légende hindoue raconte qu'il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux ; mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fût donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci :
- « Enterrons la divinité de l'homme dans la terre. »

Mais Brahma répondit :
- « Non, cela ne suffit pas, car l'homme creusera et la trouvera. »

Alors les dieux répliquèrent :
- « Jetons la divinité dans le plus profond des océans. »

Mais Brahma répondit à nouveau :
- « Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu'un jour il la trouvera et la remontera à la surface. »

Alors les dieux mineurs conclurent :
- « Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d'endroit que l'homme ne puisse atteindre un jour. »

Alors Brahma dit :
- « Voici ce que nous nous ferons de la divinité de l'homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c'est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher. »


Depuis ce temps-là, conclut la légende, l'homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, exploré la lune et le ciel à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

Partager cet article

Repost 0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 22:42

Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits.




L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.


Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et le puits devait disparaître de toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.


Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer le puits.


Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.


Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.


Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.


Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus. Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter !


La vie va essayer de  t'engloutir de toutes sortes d'ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.


Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser. Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais. Il ne faut jamais abandonner !

 

 


Secoue-toi et fonce !

Rappelle-toi, les cinq règles simples!  À  ne jamais oublier, surtout dans les moments les plus sombres.


Pour être heureux / heureuse :

1. Libère ton coeur de la haine.

2. Libère ton esprit des inquiétudes.

3. Vis simplement.

4. Donne plus.

5. Attends moins.

Partager cet article

Repost 0