Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 14:02

SAGESSE ET ACTION 

« Il n’y a pas de bonne pensée si elle ne se traduit pas en mots, il n’y a pas de bon mot s’il ne se traduit pas en acte. » J.F. Deniau.

Concrétiser, passer à l’action, devenir le véritable acteur de sa vie, ne pas rester bloqué dans le concept, l’idée, le schéma, l’abstraction : C’est en ce sens que l’action peut être sagesse.

 

L’AUDACE ET LE COURAGE 

Le passage à l’action nous permet d’être vivant, d’avancer, de grandir, d’ouvrir et découvrir tous les possibles ! Au contraire, l’immobilisme nous fossilise, nous rend peureux, médiocres et inaptes à jouir de la vie réelle. Ne pas passer à l’action, c’est nier la vie même.

« Ne craignez pas d’être lent, craignez d’être à l’arrêt. » Proverbe chinois

 

TROUVER UN EQUILIBRE ENTRE PENSEE, PAROLE ET ACTION.

Les pensées et les paroles si elles ne sont pas accompagnées d’actions, restent stériles et vaines. Pour cheminer vers la sagesse, il est essentiel de toujours assortir nos actes à nos pensées et à nos paroles.

« Tout comme une fleur belle et colorée mais sans parfum, ainsi sont les paroles stériles de celui qui parle mais n’agit pas. » Le Dhammapada (texte bouddhique)

 

ACTION EFFICACES ET BONNES ACTIONS.

Nos actions les plus probantes et utiles sont celles qui interviennent dans l’instant présent, ici et maintenant. Inutile de tergiverser, de se donner mille et une raisons pour remettre notre action à demain. Toute fois prendre garde à la dispersion dans une multitude d’actions qui ne sont pas à notre portée ou prioritaires, c'est-à-dire qui nous incombe directement, qui est essentiel !

« Mieux vaut une bonne action près d’un foyer que partir au loin brûler de l’encens. » Proverbe chinois.

 

L’ACTION ENGENDRE L’ACTION… ET LA SOCIABILITE.

L’action à la grande particularité de s’engendrer elle-même : Plus j’agis et plus je trouve les ressources et le courage pour agir. Les actions vécues comme des loisirs nous semblent plus tangibles et réels, et plus appréciables à leur juste valeur. Nous nous réjouissons du dynamisme révélé par les actes posés.

Alors que la pensée et la réflexion restent purement personnelles et intérieures, l’action engendre la sociabilité car elle ouvre vers l’extérieur et nous met d’emblée en contact  avec autrui et suscite des rencontres et des expériences. L’action est fertile et chacun reçoit en retour les conséquences des choix qu’il a faits. Celui qui agit dans l’amour et l’altruisme recevra un amour démultiplié, tandis que celui qui a agi par égoïsme ou intérêt sera encore un peu plus victime de sa solitude. 

« Le sage ne vivra pas dans la solitude, car par nature il est sociable et tourné vers l’action.» Diogène Laërce.

 

ACCEPTER LES CHANGEMENTS.

Rien n’est figé. Même les schémas de vie les plus rigides peuvent profiter de la réalité de notre monde vivant.  C’est parce qu’il est en action et fait de changements perpétuels, que les choses autour de nous et en nous évoluent constamment. Quelle chance, profitons-en ! Nier ces changements et ces mouvements, c’est nier l’essence même de la vie.

« Vérité dans un temps, erreur dans un autre. » Montesquieu.

 

LA PERSEVERANCE, LA PATIENCE ET L’HUMILITE DANS L’ACTION .

Etre humble et honnête avec soi-même, prendre conscience de ses erreurs et de sa souffrance, ne sont pas des marques de faiblesse, de négativisme ou de manque de confiance en soi. Bien au contraire, cette humilité est un affranchissement nécessaire qui va nous permettre de progresser vers la sagesse et de reconsidérer nos priorités. Reconnaître ses erreurs et en tirer des leçons pour progresser, identifier les problèmes et chercher des solutions… toute démarche vers la sagesse implique un renoncement. Cela ne signifie pas que l’on doit renoncer à tous les petits plaisirs de la vie ou nous apitoyer sur notre sort, mais que nous acceptions de ne plus nous attacher aux choses superflues qui sont la cause de notre mal-être, mais bien s’autoriser à cheminer sur la voie de la liberté personnelle et intérieure.

Pour rester humble, soyons constant dans notre démarche de remise en question. Fou est celui qui prend la sagesse pour acquise, la sagesse est une quête de tous les instants qui implique une grande humilité dans la persévérance. 

« La persévérance est un talisman pour la vie » Proverbe africain.

« L’humilité ne consiste pas à se considérer comme inférieur, mais à être affranchi de l’importance de soi. C’est un état de simplicité naturelle qui est en harmonie avec notre nature véritable et permet de goûter la fraîcheur de l’instant présent. L’humilité est une manière d’être non de paraître. » 

Matthieu Ricard .


Partager cet article

Repost 0
Valérie Ferré-Farcot
commenter cet article

commentaires