Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 20:11

 

   

Voici un texte qui peut vous bousculer, et à coup sûr, pousser quelques uns d'entre nous à une plus ample réflexion sur "la survivance de la spontanéité dans notre légende personnelle".
Bonne lecture ou re-lecture de ce texte anti-complaisance et... en route pour une authentique joie de vivre (enfin) sa vie de rêve!
 

 

Valérie

 

 

 

 

 

RETROUVER SON RÊVE . . .

À FORCE DE JOUER UN RÔLE DANS SA VIE PROFESSIONNELLE;
Et parfois même ailleurs, on finit par perdre la trace de sa personne profonde.
 

Sait-on encore ce que l'on veut accomplir dans sa vie ?
 

A-t-on concrétisé ses rêves d'enfant, d'adolescent ou d'adulte ?
 

Ou les a-t-on abandonnés en route, comme bien d'autres aspirations personnelles ?
 

 

Ayons l'honnêteté de le reconnaître, la plupart d'entre nous n'est plus en prise avec son ''rêve de vie''.
On ne sait même plus si l'on en possède encore un ou s'il a jamais existé.



AUJOURD'HUI, AU MILIEU DE NOTRE QUOTIDIEN SANS RELIEF;
 

Parfois excitant, mais rarement épanouissant, nous ployons davantage sous le poids des responsabilités et des ''listes de choses à faire'' que nous rayonnons de joie.
 

 

C'est le bon moment pour recontacter son feu sacré et son énergie créative.
Chacun possède en effet un ''rêve de vie'', même si celui-ci se trouve très enfoui dans ses souvenirs.
 

Pour certains il s'agit d'un projet précis, d'une ambition, d'une créativité qu'on a toujours voulu exercer. Pour d'autres, c'est plutôt la manière dont on conçoit sa contribution au monde et l'expression unique de ses talents.

 

retrouversonreve2.jpg

 

LA PREMIÈRE ÉTAPE VERS SA PERSONNE PROFONDE;
 

Est de retrouver ce rêve, de le raviver, de le remettre à jour.
 

A quel âge s'est-on arrêté de rêver, de nourrir des projets importants à ses yeux ?
 

Qui nous a dit que c'était irréalisable, stupide, ou en tout cas pas fait pour nous ?
 

Tous les rêves ont leur place, dès qu'ils ont du cœur et du sens.

 

LA DEUXIÈME ÉTAPE EST D' ARRÊTER DE SE COMPLAIRE;

 

Dans ses personnages favoris :
 

Celui qui est très occupé ou qui a toujours raison,

celui qui domine ou n'a peur de rien,

le pauvre qui n'a pas de chance,

la victime qui subit,

l'esprit plaisantin qui s'évade par l'ironie et les bons mots,

etc ...
Chacun a sa manière de se dissimuler.


 

retrouversonrev3

 

CHAQUE FOIS QUE L'ON JOUE UN RÔLE, ON S’ÉLOIGNE DE SA VÉRITÉ.
 

Or seule l'authenticité peut donner accès à l'intimité.
 

Et notre rêve de vie est logé dans cette intimité, cet espace intérieur d'émotion, d'ouverture, de dialogue sincère avec soi et ses proches.
 

Notre époque serait-elle ''désenchantée'' ?
Effectivement, nous vivons sans cesse sous pression et sommes parfois plus intimes avec les stars de la télévision qu'avec nos amis (ies), nos enfants, notre conjoint (te).
 

Dans le monde de l'entreprise, on calcule, on se protège, on évalue les risques d'une conversation.
Dans la vie personnelle, cette attitude nous suit.
 

On est conditionné à ''paraître comme il faut''.
Et le piège se referme, sans même qu'on s'en aperçoive.

 

 

 

QUAND SAIT-ON QUE L'ON N'EST PAS SOI-MÊME ?
 

Lorsque l'on demeure insatisfait, tendu et qu'il nous manque toujours quelque chose pour réussir ce qui nous plaît .
 

A l'inverse, celui qui sort son rêve de l'oubli, le remet à jour, et accepte de s'exprimer avec authenticité disposera très rapidement d'une fabuleuse énergie et d'un accès privilégié aux capacités de création.

Meryem LE SAGET.

"Le manager intuitif" Nouvelle force (éd. Dunod)  medias.dunod.com/document/9782100569151/Feuilletage.pdf

Partager cet article

Repost 0
Valérie Ferré-Farcot
commenter cet article

commentaires