Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 07:30

63 ans... plus tard...

Le Monde ne doit pas oublier
  Le prix n’est pas toujours décerné au plus méritant… 

Irena Sendler

 

unnamed  Très récemment une dame nommée Irena est décédée à l’âge de 98 ans.

   Durant la seconde guerre mondiale, Irena a obtenu la permission de travailler dans le ghetto de Varsovie, en tant que spécialiste de plomberie et égouts. Elle avait en fait un motif plus grand…
  Elle SAVAIT quel était le plan des Nazis pour les juifs (étant elle-même Allemande). Irena a fait sortir clandestinement des petits enfants (bébés) en les cachant dans sa boîte à outils qu’elle emmenait avec elle, et elle s’était muni d’un sac en toile de jute à l’arrière de son camion pour les plus grands enfants.
Elle gardait également un chien à l’arrière, qu’elle avait entraîné à aboyer au moment où les Nazis la laissaient entrer et sortir du ghetto. Les soldats ne voulaient en aucun cas avoir à faire au chien, et les aboiements couvraient également les bruits des enfants et des bébés…


Pendant cette période, elle est parvenue à faire sortir clandestinement et sauver 2500 enfants et petits enfants.


Elle fut finalement capturée, et les Nazi lui brisèrent ses jambes, et ses bras et la battirent sévèrement.
Irena a conservé la liste des noms de tous les enfants qu’elle a fait sortir en la gardant avec elle dans un bocal enterré sous un arbre dans son jardin.
Après la guerre, elle a tenté de localiser les parents qui auraient peut-être survécu, afin de réunir à nouveau les familles. La plupart avait été gazées. Ces enfants qu’elle a aidés ont été placés dans des familles d’accueil ou des familles adoptives.

 

L’année dernière, Irena était en lice pour le Prix Nobel de la Paix… mais n’a pas été sélectionnée. Al Gore a gagné, pour une présentation sur le réchauffement global.


 

unnamed3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traduction du texte de la BD :

- Je dois te dire, Monsieur… c’est un tatouage vraiment ennuyeux que tu as sur ton bras. C’est juste une série de chiffres .
- Eh bien, j’avais environ ton âge quand je l’ai eu, et je l’ai gardé pour me rappeler.
-  Ah ! Pour te rappeler des jours heureux ?
-  Non… D’un temps où le monde est devenu fou...
Imagine-toi dans un pays, où tes compatriotes suivaient la voix d’extrémistes politiques qui n’aimaient pas ta religion.
Imagine que tout te soit enlevé, que ta famille entière soit envoyée dans un camp de concentration comme travailleurs esclaves, puis systématiquement tués.
Dans cet endroit, ils prenaient même ton nom pour le remplacer par un nombre tatoué sur ton bras.
Ca s’appelait l’holocauste, durant lequel des millions de gens ont péri, juste à cause de leur foi …
- Alors, tu le gardes (ce tatouage) pour te rappeler des dangers de l’extrémisme politique ?

 - Non ma chère, pour TE les rappeler. » 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

unnamed 2

Nous sommes maintenant à plus de 60 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Europe et ce texte est diffusé en mémoire de

20 millions de Russes,

de 10 millions de chrétiens,

de 6 millions de Juifs et

de 1900 prêtres catholiques

qui furent tués, massacrés, violés, brûlés, affamés et humiliés alors que
les peuples Russes et Allemands regardaient de l’autre côté !

Maintenant plus que jamais, avec l’Irak, l’Iran, et d’autres, clamant que
l’Holocauste est un mythe, il est impératif de s’assurer que le monde
n’oubliera jamais, car d’autres voudraient le reproduire.


"J'appelle tous les gens de bonne volonté à l'amour, la tolérance et la paix, pas seulement en temps de la guerre,

mais aussi en temps de paix"

Irena Sendler

Partager cet article

Repost 0
Valérie Ferré-Farcot
commenter cet article

commentaires

thomasson 24/12/2010 08:30



Je viens de m'inscrire comme membre de ton blog pour te suivre dans mon tableau de bord.


En lisant ton blog: je n'oublie pas.


Joyeux noël!