Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 11:58

FINI LES RÉGIMES,

je découvre le jeûne intermittent !

 

 

"Ne confondez pas votre opinion avec la vérité." Werner Erhard

Voici, sans en avoir eu connaissance avant cet article trouvé sur "BIO CONTACT" juin 2014, "LA méthode" que j'avais pré sentie intuitivement comme "MA solution", ENFIN !!


Elle m'a non seulement permis de perdre du poids, mais aussi le stabiliser alors même que j'étais une pure victime de l'effet yoyo, bien connu des habitué(e)s des restrictions alimentaires en tous genres!

Je vous propose de lire cet article et de faire votre expérience, ou pas... Car c'est à chacun, bien entendu, de laisser son intuition émerger, d'écouter les messages du corps et de prendre l'avis de son médecin.

Valérie

 

foret4BIS.JPG

 

LE JEÛNE INTERMITTENT, POURQUOI PAS ?

       Le jeûne intermittent, impossible de ne pas en avoir entendu parler ! C'est une méthode efficace qui va vous permettre de contrôler durablement votre poids, sans effort draconien et sans carences.

       Vous pouvez désormais oublier tous les régimes miracles, aussi dangereux qu'inutiles, qui vous font certes perdre du poids rapidement mais qui tous, sans exception, vous font reprendre inéluctablement un à un tous vos kilos perdus, avec parfois une petite prime au passage, dès que vous les arrêtez.

       Visez au contraire une nouvelle façon de vous alimenter en adoptant le jeûne intermittent. A vie (si vous suivez un traitement médical, parlez-en préalablement à votre médecin). Et ça tombe bien, parce que le jeûne intermittent (ou jeûne par intermittence), outre sa capacité à vous faire perdre du poids de façon efficace et définitive, est bon pour la santé.

MODE D'EMPLOI

      Jeûner par intermittence consiste, au moins trois jours par semaine, à réduire la plage horaire quotidienne durant laquelle vous vous alimentez. Le type de jeûne intermittent le plus répandu est celui qui alterne un jeûne de 16 heures (incluant les heures de sommeil) avec une plage de prise alimentaire de 8 heures.

       Ainsi, si le premier repas de la journée est pris à 12h30, le dernier sera donc pris au plus tard à 20h30. Cette position sans petit déjeuner est la plus courante et peut-être la plus facile à suivre. L'autre option, si vous préférez, sera de prendre un petit déjeuner, puis ne plus rien consommer huit heures après.

       Dans tous les cas, il est conseillé de bien s'hydrater durant la plage horaire d'exclusion de nourriture.

       Derrière l'apparente simplicité de cette méthode, il faudra éviter deux écueils qui seraient de croire que pendant la plage autorisée, on puisse manger tout ce que l'on veut et dans des propositions déraisonnables.

       Décider de pratiquer le jeûne intermittent, c'est en fait prendre conscience que, pour vivre et maintenir un poids santé, nous n'avons nullement besoin de trois ou quatre repas quotidiens comme on nous l'a toujours inculqué. La multiplicité des prises alimentaires telle que nous la vivons (subissons?) aujourd'hui est d'ailleurs récente à l'échelle de l'humanité. De plus, pour la plupart d'entre nous qui sommes sédentaires, elle augmente le risque d'ingérer non seulement bien plus de calories que nous en avons réellement besoin mais aussi trop d'hydrates de carbone très énergétiques comme le sucre, le pain blanc, les pâtes, etc.

        Se mettre au jeûne intermittent, c'est l'occasion à saisir pour réviser ses repas en profondeur et adopter une alimentation saine, équilibrée, la moins transformée possible, avec beaucoup de végétaux, dont une partie sera consommée crue.

 

foret2BIS.JPG

 

 

COMMENT CELA FONCTIONNE?

          Tant qu'on ne l'a pas expérimenté soi-même, on s'imagine que s'abstenir de nourriture quelques heures fait courir le risque de tomber d'inanition. Bien entendu, il n'en est rien. L'organisme est parfaitement adapté à supporter le manque temporaire de nourriture; c'est d'ailleurs ainsi qu'ont vécu nos ancêtres pendant des millions d'années, ils n'avaient pas accès en permanence à un réfrigérateur toujours bien garni!

           Durant un jeûne intermittent, l'organisme va libérer des hormones comme l'adrénaline ou la noradrénaline qui permettent à la fois de rester vigilant et d'activer la lipolyse (transformation du gras en énergie).

           Le jeûne induit également une meilleure sensibilité à l'insuline, ce qui amène à une hausse du taux d'absorption du glucose dans le corps et à une baisse du tissus adipeux. De plus, l'estomac va stopper la production de la ghréline, l'hormone de la sensation de faim.

            Au final, le corps s'habitue très bien à cette nouvelle donne et va apprendre à puiser dans ses réserves de graisse pour fonctionner. Les premiers jours pourront sembler difficiles mais c'est aussi une question de volonté et d'adaptation. Ensuite, avec le temps, tout vous paraîtra beaucoup plus simple.

QUELLE DIFFÉRENCE AVEC LE JEÛNE OU AVEC UN RÉGIME?
         
            Le jeûne intermittent se différencie du jeûne strict ou jeûne hydrique qui consiste à n'intégrer aucun aliment solide durant une période d'au moins 24 heures. Il est toutefois possible de potentialiser les effets du jeûne intermittent en le combinant avec un jeûne strict qui peut s'accomplir un jour par semaine.

 

foret1BIS.JPG

 

 

QUEL INTÉRÊT DANS LE CADRE D'UNE PERTE DE POIDS?

             Le simple fait de jeûner 16 heures induit mécaniquement une réduction de 20 à 30 % des apports en nourriture, l'effet est donc immédiat sur la perte de poids.

             Le jeûne intermittent se pratique à vie. Il vous permettra de revenir à votre poids santé et surtout de le maintenir, sans vous soucier de mesurer vos apports, de supprimer tel type d'aliment ou d'interdire telle ou telle combinaison.

              Bref, avec le jeûne intermittent, c'est la liberté retrouvée, le plaisir de pouvoir continuer à manger "normalement", tout en reprenant le contrôle sur son poids. C'est facile, efficace et pérenne! Pas de risque d'effet yo-yo, puisque ce mode alimentaire est censé être permanent!

EST-IL SANS DANGER?

         Aucune difficulté n'a été constatée en pratiquant un  jeûne intermittent.

              Les avantages sont en revanche largement supérieurs aux éventuels inconvénients. La restriction calorique a déjà fait l'objet de nombreuses études sur les animaux, puis, plus récemment, sur les humains. Et en tant que telle, elle est déjà source de nombreux bienfaits prouvés scientifiquement sur la santé.

              On a ainsi observé, sur huit personnes soumises pendant deux ans à un apport calorique quotidien de 1 800 Kcal (au lieu de 2 200), dans un milieu clos (biosphère) dans le désert de l'Arizona, une baisse du poids, des graisses, de la température, de la pression artérielle, des lipoprotéines, et des effets positifs sur les marqueurs des maladies métaboliques.

COMMENT BIEN LE PRATIQUER?

               Pour ceux qui trouvent cette méthode trop difficile, il est possible de suivre le régime 5/2 ce qui correspond à un semi-jeûne sur 2 jours non consécutifs avec des apports réduits à 500 kcal pour une femme et 600 kcal pour un homme et à une prise alimentaire normale les autres jours.

               Quoi qu'il en soit, allez-y progressivement, en restant toujours à l'écoute de votre corps. Ne soyez pas dur envers vous-même si vous n'y parvenez pas tout de suite. Les freins tant psychologiques que sociaux sont forts, les tentations pour consommer sont permanentes.

 

 

foret3BIS

 

PRÉCAUTIONS A PRENDRE -  CONTRE-INDICATIONS?

               Tout adulte en bonne santé est parfaitement apte à suivre un jeûne intermittent. En revanche, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes souffrant de diabète de type 1 ou de troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) devraient s'abstenir. Dans tous les cas, vous pouvez aussi consulter au préalable votre médecin.

                Le jeûne intermittent convient aux sédentaires comme aux sportifs qui ont d'ailleurs été les premiers à le pratiquer pour améliorer les performances de la musculation.

SIMPLE, GRATUIT ET EFFICACE...

                La volonté sera votre première alliée. Plutôt que de vous laisser aller à la facilité en prenant des coupes-faim ou, pire, des médicaments censés réduire l'appétit tout en continuant à manger trop et mal, avec le jeûne intermittent vous commandez à votre organisme de puiser dans ses réserves, sans vous affamer.

                En plus de perdre du poids, vous allez aussi gagner un temps appréciable pour faire autre chose que de préparer et prendre l'un de vos repas, sans compter l'économie de la corvée de vaisselle!

                Cerise sur le gâteau : il est scientifiquement prouvé que le jeûne intermittent préviendrait l'obésité, le diabète et ls maladies cardiovasculaires (voir rubrique "jeûne" sur http://naturo-passion.com)

                Bref, à votre tour vous deviendrez très vite le promoteur de cette méthode naturelle, 100% gratuite, protectrice de votre santé, votre nouveau mode de vie en fait!

Ecrit par FLORIAN KAPLAR (créateur du blog Naturo-passion)

Article lu dans le magasine BIOCONTACT n°247 de juin 2014
www.biocontact.fr







Partager cet article

Repost 0
Valérie Ferré-Farcot
commenter cet article

commentaires

Lamia 25/06/2017 09:06

Je voudrais vous informer que cette pratique existe depuis 13 siècles chez les musulmans , nous faisons le jeune 30 jours obligatoire dans l'année , pendant presque 16h , et pour ceux qui veulent faire la suna (pas obligatoire) chaque jeudi et lundi

monaco 01/04/2017 17:59

je l'avais testé il y a quelques années sur un jeune de 5 jours consécutifs c'était assez dure mais jai éprouvé de très bonnes sensations.
ensuite tous les lundis
j'ai réussi un jeune de 12 jours en buvant boisson non sucré et jus de légumes.
depuis 3 semaine pour perdre du poids je mange le matin + le midi et plus rien jusqu'au lendemain matin.
soit un jeune de 17 à 19h depuis en mangeant modérément
café au lait le matin sans sucre,2 tranches de pains une avec 3 gr de beurre et l'autre avec 50 gr de fromage blanc et un fruit.
le midi légumes ou 1 féculent + viande ou poisson

FARCOT FERRE 01/04/2017 22:22

Merci pour ce partage.

perte de poids lille 21/10/2015 11:55

Très intéressant, un article de très bon qualité.

Clélia 22/07/2015 11:16

Bonjour, J'ai bien aimé votre façon d'aborder le jeune en douceur. Personnellement j'essaie de limiter le sucre en changeant mon alimentation. C'est ma première semaine de jeune et parfois je craque pour du sucre surtout la nuit et je romps le jeune. J'arrive à jeûner 14 heures mais pas plus pour l'instant. Je pense que le plus important dans un premier temps est d'éliminer petit à petit le sucre tout en gardant à l'esprit qu'il est possible de jeûner aussi jusqu'à midi.
Souvent je romps le jeûne au bout de 14 h car je sens un manque d'énergie énorme, pas du tout ce que décrivent les adeptes du jeune. Je voulais ajouter que l'important n'est pas la perfection mais le fait de continuer à essayer pour gagner en santé et en perte de poids.

Valérie Ferré-Farcot 23/07/2015 00:07

Oui c'est tout à fait juste de dire que "l'important n'est pas la perfection"... car de quoi parle t on lorsque, la dite perfection est le plus souvent liée à une image créée par des dictas de la société ou de la mode! Être "suffisamment bien dans sa peau" et conscient de la responsabilité de sa santé, voici le chemin de la bienveillance et le respect de soi.

Angeline 05/08/2014 11:41


 


J ai eu l'occasion de vivre plusieurs jours avec des gens qui mange 1 à 2 fois par jour et principalement cru. Ils avaient tous plein d'énergie et en parfaite santé : physique, psychique,
spirituel (ouverture du coeur). J'avais besoin d'un 3ème petit repas, j'ai eu des fruits autant que je voulais. J' étais en super forme, remplie d'énergie légère, fluid, le corps pétillant de
vitalité. Ce 3 ème repas cassait le rythme de la journée...