Mon Profil

  • Valérie Farcot ex Ferré
  • Je suis séparée et la mère de 3 garçons
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 20:58
terre-europe-copie-1.gif 

Bonjour à tous, toutes et chacun!

 J'espère que vous allez bien à la veille de ce "fameux passage de fin de cycle" tant attendu, imaginé, fantasmé et que sais-je encore?! En tous les cas, c'est le moment de se concentrer sur sa propre Unité telle qu'elle apparaît, même imparfaite... équilibre si chèrement acquis à ce jour ! C'est pourquoi je pense que ce texte est à point pour ces temps-ci.


 Je vous souhaite de tout mon coeur de connaître dans les plus brefs délais et durablement, la Paix, l'Amour, la Fluidité et l'aboutissement de tous vos désirs de légèreté à Exister et Vivre sur notre belle planète Terre-Mère-Gaïa. 


Valérie


 

 

Âme sœur

Celui qui l’a trouvée en lui-même la rencontre dans tous les êtres


escher-2b757521e7-img.jpg

 

"Qu’il soit homme ou femme, l’être qui a véritablement trouvé son âme sœur, c’est-à-dire qui a trouvé en lui-même son principe complémentaire, a la sensation de rencontrer ce principe partout, chez toutes les créatures. Il aime toutes les femmes et tous les hommes sur la terre, il les aime spirituellement et il est heureux à cause de son âme sœur qui l’a comblé. Il n’éprouve plus ce manque qui l’oblige à chercher continuellement comment y remédier, il sent que toutes les rencontres qu’il fait contribuent à l’enrichir.


Oui, quand vous avez réalisé la plénitude en vous, vous découvrez votre principe complémentaire dans toutes les créatures. Ce sont des expériences inexplicables et inexprimables. Seul celui qui les a réalisées peut les comprendre. Mais jusque-là, quel chemin à parcourir ! Toujours souffrir, être déçu, toujours chercher un être et ne pas le trouver…

 

On se dit : « Ah ! le voici, il est là. » Et puis, quelque temps après, on se rend compte que ce n’était pas lui. Alors, c’est peut-être un autre ?…. Cela continue ainsi jusqu’à ce que l’on se rende compte qu’on le possède au-dedans de soi. Mais du jour où on l’a trouvé en soi, on le trouve partout en dehors de soi.

 
Maintenant, comprenez-moi bien. Je ne déconseille pas et je ne condamne pas l’amour physique, l’union physique. Je vous explique seulement que si vous voulez trouver réellement la plénitude, c’est en vous-même, d’abord, que vous devez réaliser l’union des deux principes."


Omraam Mikhaël Aïvanhov

Partager cet article

Repost 0
Valérie Ferré-Farcot
commenter cet article

commentaires

femmes russes nice 02/08/2013 15:41


je suis d'accord :)